Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Actualités

La commission locale d'attribution des aides

présentée à la presse par le groupe du Territoire d'Animation du Denaisis

Les membres de la Commission Locale d’Attribution des aides du Territoire d’Animation du Denaisis et leur animatrice Jeanne Outurquin, avaient invité Jérémy Lemaire, journaliste de la Voix du Nord. Ils lui ont expliqué, avec beaucoup de conviction, le fonctionnement de cette commission :

 

Qu’est-ce que la CLAS ?

 

C’est une des structures mises en place par le Secours Catholique pour aider financièrement toute personne en difficulté qui vient demander de l’aide au Secours Catholique. Elle est constituée d’un groupe de bénévoles dont l’action se déroule en trois temps :

 

1. Les bénévoles se répartissent par groupes de deux pour accueillir les personnes en difficultés, les écouter et les mettre en confiance. Ensuite ils leurs posent des questions pour remplir un dossier afin d’établir les données objectives de la situation.

 

2. Tous les membres de la commission se réunissent une ou deux fois par semaine pour examiner les dossiers. Chaque dossier est présenté et défendu pas les deux bénévoles qui ont rempli ce dossier mais ce sont les autres qui décident, en toute objectivité et impartialité, s’il y a lieu d’accorder une aide financière ou pas.

 

3. Les bénévoles assurent ensuite le suivi de l’aide accordée et l’accompagnement des personnes.

 

Qui sont les personnes qui viennent demander de l’aide ?

 

La grande majorité de ces personnes sont envoyées au Secours Catholique par les assistantes sociales. Ce sont souvent des personnes en surendettement pour diverses raisons : perte d’emploi, fin de droits, décès du père ou de la mère, maladie…

 

Sur quels critères sont attribuées les aides financières ?

 

  • L'argent disponible : Le Secours catholique ne reçoit aucune subvention. Les fonds proviennent des dons que chacun de nous peut faire au Secours Catholique. Cet argent n’est donc pas inépuisable et doit être utilisé de façon judicieuse.

 

  • Avant d’accorder une aide, on s’assure que toutes les aides légales auxquelles les personnes en difficulté ont droit ont été épuisées.

 

  • L’utilité et l’efficacité. On s’assure que l’aide accordée contribuera effectivement à améliorer la situation de la personne concernée.

 

  • L’aide accordée est destinée à aider la personne à résoudre ses difficultés mais pas de le faire à sa place.

 

Qui peut être aidé financièrement par le Secours Catholique ?

 

Le Secours catholique aide bien sûr des personnes des milieux défavorisés, des migrants, des personnes seules ou âgées, des familles monoparentales. Mais, en fait, aucune catégorie n’est privilégiée : toute personne peut demander de l’aide au Secours Catholique pour peu qu’elle soit dans la nécessite… et cela peut arriver un jour à tout le monde !

 

Tous concernés, tous responsables…

 

Les bénévoles du Denaisis ont ensuite expliqué au journaliste de la Voix du Nord que le Secours Catholique a été fondé en 1946 par un évêque, Monseigneur Rodin, pour construire un monde plus fraternel où tout le monde a sa place, et c’est pourquoi le Secours Catholique organise cette année des Marches Fraternelles pour fêter ses 70 ans d’existence et entraîner le plus de monde possible dans cette démarche de solidarité.

Article publié par Gérard PIQUE • Publié Lundi 16 mai 2016 • 1251 visites

Haut de page