Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Actualités

L'anneau de Tucum, signe de l'alliance

En 1996, 50ème anniversaire  du Secours Catholique.

Un choix majeur a été posé : s’associer avec les pauvres pour construire une société juste et fraternelle ». Les 12 000 participants de la journée du 8 septembre, à Bercy, reçurent un anneau de Tucum… et, à leur tour, les délégations purent l’offrir lors de manifestations locales. Ce n’est pas un bijou, comme un autre, ni un gadget !

 

L’anneau de Tucum est fabriqué à partir d’une noix que la nature donne à profusion, fruit d’un palmier d’Amazonie. Généralement ce sont les vieilles femmes des villages (les camadres) qui le confectionnent. La noix de forme oblongue est coupée en tronçons. La pulpe est retirée et  l’anneau est patiemment poli sur des pierres, jusqu’à ce qu’il ait un bel aspect noir et brillant. Il faut deux à trois heures de travail par anneau.

Ne pouvant se procurer des anneaux d’or, l’anneau de Tucum a été utilisé par les esclaves, les pauvres et les indiens pour leurs mariages. L’Amérique Latine a connu de rudes combats pour la justice et la liberté. L’Eglise s’est fortement engagée auprès des plus pauvres.

 

L’anneau  de  Tucum  est  devenu  un signe de l’alliance avec les pauvres pour la justice et la paix.

Dans de nombreuses communautés chrétiennes ainsi qu’à la Caritas Brésil, qui nous a transmis ce symbole, on porte cet anneau.

Avec le Secours Catholique, ses acteurs et ses partenaires, se construit un monde plus juste et plus fraternel, et ce, tous les jours.

 

Faire le choix de porter l’anneau de Tucum c’est se reconnaître appartenir à ce peuple de frères et sœurs en humanité qui travaillent chaque jour à un monde meilleur.

 

C’est, aussi, entendre la voix de celles et ceux qui n’osent pas prendre la parole et c’est répondre à l’invitation de se mettre en route avec eux.

 

Ce n’est pas le signe de l’appartenance à telle ou telle organisation mais le signe de reconnaissance des personnes qui sont engagées avec ceux qui subissent pauvreté, injustice, indifférence, exclusion…

 

En 2016, 70ème anniversaire du Secours catholique, nous invitons, encore, les bénévoles, les salariés, les personnes ayant l’expérience d’une pauvreté, à faire « alliance » en devenant ensemble acteurs de solidarité.

Pour manifester cela nous avons un symbole :  « l’anneau de Tucum ».                  

Francis Van Elslande

 

 

Article publié par Mickaël Stingre • Publié Mardi 03 jan 2017 • 390 visites

Haut de page