Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

9 La conclusion du colloque

par François Soulage

Nous ne pouvons pas accepter un discours d'exclusion

 

 

Chargé de conclure ce colloque, François Soulage, Président national du Secours Catholique, propose de répondre en trois étapes, à la question : "Que peut-on faire pour résoudre le problème du chômage? " :

                 Ce que l'on peut faire… 

                •    Pour agir en amont du problème

                •    Pour agir à côté du problème

                •    Pour agir de façon direct

 

 

1 Pour agir en amont du problème

 

  • Profiter de certaines occasions où les personnes au chômage viennent nous voir pour une autre raison (baptême, caté, messe de funérailles…) pour aborder le problème du chômage : plutôt que de dire : "ça ne fait rien si vous ne pouvez pas payer", profiter de l'occasion pour leur demander ce qui se passe et les inviter à parler de leur situation.

 

  • Pour aider les gens à trouver ultérieurement un emploi, on peut les préparer et les entrainer à passer un entretien. On peut aussi les aider à remplir un formulaire d'embauche, un CV etc.

 

2. Les action latérales

 

  • Parallèlement à la recherche d'un contrat de travail, il faut les aider à trouver une formation, un logement, à scolariser leurs enfants... bref à tout prix éviter le phénomène d'exclusion sociale qui est l'une des conséquences les plus dramatiques du chômage.

 

  • Comme on l'a vu, l'emploi n'est pas un enjeu politique. C'est pourquoi depuis que je suis à la présidence du Secours Catholique, nous sommes en train de faire de l'emploi un enjeu politique. Avec 3.500.000 chômeurs dont certains ont plus de deux ans d'ancienneté, il ne faut pas s'étonner s'il y a actuellement une exaspération grandissante.

 

  • Enfin rappelons que le Secours Catholique accueille 2.400 personnes par jour, des personnes qui nous disent : "Merci au Secours Catholique de nous aider à ne pas sombrer." car le Secours Catholique n'est pas seulement une association qui donne à manger, c'est un lieu où ils peuvent trouver des gens qui écoutent leurs problèmes dans le respect de la personne. François soulage propose même de remplacer les termes Accueillants et Accueillis par "Membres du Secours Catholique".

 

  • Le Secours Catholique donne aussi aux personnes accueillies la possibilité de se rencontrer au sein de groupes conviviaux pour échanger, s'entraider. Certains choisissent même de  devenir bénévoles à leur tour parce qu'ils ont compris que la meilleure façon de s'en sortir, c'est encore de se mettre au service des autres.

 

3. Les actions directes

 

  • Orienter les personnes en recherche d'emploi vers les associations intermédiaires qui peuvent les aider à en trouver.

 

  • Leur expliquer qu'il est souvent plus avantageux d'accepter un emploi à temps partiel avec une fiche de paie déclarée que de travailler au black.

 

Bref, nous devons œuvrer pour changer le regard de la société ou la société elle-même… Peut-on, en effet, continuer à soutenir un système qui repose sur la croissance à tout prix et qui profite surtout à certains, quel que soit le coût social pour les autres ? Et ce coût social, c'est le chômage, la pauvreté et l'exclusion, c'est pourquoi François Soulage termine son propos en disant :

 

"Un des enjeux fondamentaux des prochaines élections, c'est le vivre ensemble. Nous ne pouvons pas accepter que ces élections se jouent sur le thème de la sécurité et de l'exclusion. Ne laissons pas détruire la fraternité, or elle est en cause aujourd'hui. Il nous faut imposer à nos responsables politiques, quelle que soit leur couleur politique, qu'on ne peut en aucun cas accepter un discours d'exclusion. C'est notre devoir de chrétiens et c'est ce à quoi je vous appelle aujourd'hui."

 

<><><>

 

Vous pouvez cliquer sur les interventions qui vous intéressent pour visionner les études vidéo correspondantes :

 

 

<><><>

 

 

Retour page d'accueil  >

 

 

 

Article publié par Gérard PIQUE • Publié Samedi 08 février 2014 • 917 visites

Haut de page