Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Actualités

2. Pourquoi l'Angleterre ?

2. Pourquoi les migrants de Calais veulent-ils absolument aller en Angleterre ?


La culture : Beaucoup de ces  migrants  viennent d'anciennes colonies britanniques. Ils se sont donc imprégnés de la culture britannique alors que la culture française leur est totalement étrangère.


La langue : La plupart d'entre eux ont au moins quelques rudiments d'anglais, ce qui leur permettra de communiquer, de se faire accepter, de trouver plus facilement du travail…


Un point d'ancrage : Beaucoup d'entre eux ont un parent, un ami ou une connaissance de leur nationalité qui est déjà en Angleterre, qui les attend et qui est prêt à les aider, ce qui n'est pas le cas en France.


Une communauté : Non seulement ils ont souvent quelqu'un qui les attend en Angleterre mais ils savent qu'ils y trouveront aussi une communauté de leur nationalité qui s'est reconstituée là-bas. Or une communauté qui vous accueille, qui vous soutient, qui fait que vous n'êtes plus un individu isolé, c'est aussi important sinon plus que tous les avantages matériels…


Les papiers : Les anglais sont vraiment une nation à part dans l'Europe : non seulement ils continuent de conduire à gauche, mais toutes leurs lois sont différentes. En France, tout citoyen doit avoir une carte d'identité ou un passeport pour justifier de son identité. Sans carte d'identité, vous ne faites pas partie de la société, vous n'avez pas d'identité, vous n'êtes pas quelqu'un, vous n'existez pas. En Angleterre, la plupart des gens n'ont pas de carte d'identité, vous pouvez vivre toute votre vie sans jamais avoir eu de papiers d'identité. Un migrant qui n'a pas de papiers, n'est donc pas différent des autres, il est quand même quelqu'un et il n'a pas, à tout moment, la hantise qu'on lui réclame des papiers qu'il n'a pas et faute desquels il risque d'être reconduit dans son pays d'origine.


Le droit d'asile : En France les formalités pour faire une demande d'asile sont longues et compliquées. En Angleterre, dès qu'un migrant a mis le pied sur le sol britannique, il peut faire une demande d'asile selon une procédure simplifiée et du jour au lendemain, il n'est plus un migrant mais un demandeur d'asile, avec tous les avantages que cela comporte.


Le travail : C'est vrai qu'en Angleterre comme en France, quelqu'un qui n'est pas originaire de la Communauté Européenne a certes le droit de résider et même de percevoir des avantages sociaux, mais il n'a pas le droit de travailler. La différence entre les deux pays, c'est que les anglais sont des gens pragmatiques… ils savent que les migrants sont prêts à faire les travaux qu'aucun anglais n'accepterait de faire et pour un salaire très en dessous du salaire minimum autorisé, qu'aucun anglais n'accepterait. Alors les anglais ferment plus facilement les yeux sur le travail au noir que les français. Les migrants peuvent donc plus facilement qu'en France, trouver à s'occuper et arrondir leurs fins de mois ou mieux encore, envoyer un peu d'argent à ceux qui sont restés au pays, des parents âgés ,une femme, des enfants …


Et puis au-delà de toutes ces raisons bien palpables,

il y a des raisons irrationnelles :


Le Bout du Monde : Ces gens ont quitté leur pays tellement ils y étaient malheureux, certains ont remonté toute l'Afrique, souvent à pied, négocié avec les passeurs qui les ont arnaqués, traversé la Méditerranée sur des embarcations de fortune qui ont parfois chaviré à quelques centaines de mètres des côtes, Après avoir quand même échappé au naufrage, ils ont connu les camps de rétention, ils ont réussi à passer en Italie, à traverser toute la France, passant par des régions inconnues, étrangères parfois hostiles, qui les rejette ou qui les ignore, souffrant de la faim et exposés à toutes les intempéries, et ils arrivent enfin à Calais… et de l'autre côté de la Manche, il y a la destination ultime, la Terre Promise, le rêve absolu, l'Angleterre.


Une Image : La France est la première destination touristique du monde. Elle attire les touristes, pourquoi ? C'est comme ça ! La France a su, au cours des siècles, rayonner à travers le monde, une certaine image d'elle-même, qui fait que tous les touristes du monde veulent la voir. C'est irrationnel. L'Angleterre attire les migrants pour la même raison, irrationnelle : elle a su rayonner à travers le monde une certaine image d'elle-même : Les migrants la voient comme le seul pays du monde qui n'est plus un enfer, un pays où on peut vivre comme un être humain, un pays où on peut enfin être heureux.


Le fruit défendu : Il suffit que quelque chose soit défendu pour qu'on ait envie de le faire ou de l'avoir, c'est bien connu. L'Angleterre est le seul pays de l'UE qui ferme sa porte, alors les migrants veulent y aller…

 

 

3. Mais si l'Angleterre ferme sa porte, pourquoi tant d'obstination à tenter d'y entrer quand même ?


Parce que les migrants savent que c'est possible et on estime qu'environ une quinzaine d'entre eux entrent, chaque jour, en Angleterre. Comment font-ils ? Tout le monde le sait, ils se faufilent dans un camion en partance pour l'Angleterre et traversent la Manche cachés dans ce camion. Alors pourquoi les douaniers Français ne les interceptent-il pas ?

 

Pour contrôler un camion à 100%, il faudrait décharger toute sa cargaison et même en se contentant d'utiliser des détecteurs de chaleur et autres appareils, il faut du personnel, ça coûte de l'argent, cela prend du temps, ça retarde et mécontente le transporteur qui perd aussi du temps et de l'argent, et il faut encore multiplier le tout par le nombre de camions qui transitent chaque jour entre les deux pays… cela montre qu'il est impossible de contrôler parfaitement tous les camions, et qu'il est donc possible de passer entre les mailles du filet.

<><><>

 

 

Retour page principale

 

Article publié par Gérard PIQUE • Publié Lundi 07 sep 2015 • 1302 visites

Actualités de l'Eglise

Commentaires du dimanche 27 août
27 août 2017, 21e dimanche du Temps Ordinaire, commentaires des lectures bibliques, Marie-Noëlle...

Homélie du dimanche 27 août
21éme dimanche du Temps Ordinaire

Méditation du Pape Jean-Paul II lors de la veillée baptismale avec les jeunes
Médiation du Pape Jean-Paul II lors de la veillée baptismale avec les jeunes.

Discours de Monsieur Lionel Jospin, Premier Ministre
Discours de Monsieur Lionel Jospin, Premier Ministre.

JMJ 1997 : présentation des Journées mondiales de la Jeunesse, par Mgr Dubost.
JMJ 1997 : Discours d'introduction de Monseigneur Michel Dubost, alors évêque aux Armées.

Haut de page