Agir pour l’accès aux vacances : Témoignages des bénévoles transport

Chaque été, ce sont une vingtaine de familles qui sont accompagnées par des bénévoles de la Délégation dans leur projet de vacances : afin de permettre à chaque enfant/famille de rejoindre son lieu de vacances, des bénévoles s’engagent dans le transport.

Tous les étés, ce sont une vingtaine de familles qui sont accompagnées par des bénévoles de la Délégation dans leur projet de vacances, qu’il s’agisse d’un départ en famille de vacances ou en camp pour leur enfant ou d’un départ en famille au Val Joly.

Afin de permettre à chaque enfant, famille de rejoindre son lieu de vacances, des bénévoles s’engagent dans le transport.

Muriel et Thierry témoignent de cet engagement particulier.

 

thierry accompagnateur thierry accompagnateur  « Je suis bénévole à Hautmont et je me porte volontaire pour les transports des vacances depuis une bonne dizaine d’année maintenant, j’ai arrêté de compter. Mon premier transport était un aller-retour sur deux jours à Tours. On amenait des enfants à Tours et le lendemain, on amenait des enfants d’Indre-et-Loire dans les familles de vacances de la Délégation.

J’aime bien faire les transports et accompagner les enfants. Sur le trajet du retour, on voit s’ils ont été contents et ça fait plaisir. On les accompagne en vacances quand parfois ils n’ont pas la possibilité de le faire avec leur famille.

Cette année, j’ai accompagné Narcisa dans sa famille de vacances. Ce n’est pas la première fois que je l’accompagne mais cet été, sa famille de vacances a déménagé dans le Limousin. Avec une bénévole du Pas-de-Calais, nous l’avons accompagné en train, une première pour Narcisa ! »

 

muriel accompagnatrice muriel accompagnatrice  « Et nous voici de nouveau en été, pour moi renouveler l’expérience d’emmener les enfants au camp de Morbecque renforce positivement mon engagement.

Ce lundi 17 juillet, un nouveau départ, une journée intense, des habitués et d’autres nouvelles petites tête qui appréhendent ce séjour par peur de ne pas se faire d’amis et la crainte de quitter leur famille. Mais ceci n’est que de courte durée et au bout de quelques kilomètres, le brouhaha dans le bus s’installe et l’aventure commence !

Faire partir ces enfants en vacances (sachant qu’ils n’auront pas d’autres vacances), c’est les faire rêver, rêver de voir d’autres choses, de découvrir, de participer, de se responsabiliser, de leur montrer du beau par le choix du camp, par les animations proposées et bien d’autres choses.

Un grand merci pour eux ! »

 

 

Article publié par Secours Catholique Nord-Cambrai • Publié le Vendredi 01 septembre 2023 - 00h30 • 183 visites

keyboard_arrow_up